55174479

Vous vous sentez surement innondés  «il faut» : il faut manger comme ceci, il faut penser comme cela, il faut faire cela, il faut, il faut....

Sur le plan de la communication, la naturopathie est imprégnée trop souvent de consignes ou de conseils qui pourraient être perçus comme des ordres aux personnes.  Le naturopathe est «celui qui sait» et, se calquant en partie sur l’habitude qu’ont bien des médecins d’avoir réponse à tout, ils conduisent la personne dans une sorte de monde idéal du «il faut» où la santé parfaite leur sera donnée.

Il y a dans la naturopathie cette ambition de perfection et de réponse globale qui la fait parfois flirter avec une forme d’intégrisme si bien qu'on peut rencontrer des personnes quis’excusent de boire du café, ou de manger de la viande. Ils se positionnent en être imparfaits face au détenteur supposé des lois et secrets de la santé parfaite.

Un naturopathe n’est pas à l’abri de tomber dans ce schéma. Il propose un modèle parfois trop idéal, et en réalité met le patient dans une contrainte supplémentaire. Le domaine de la nutrition est très marqué dans ce sens. Le «il faut» règne en maître. Or on est face à une personne qui souvent ne connaît pas ses vrais besoins, avec de nombreuses croyances. On ajoute des contraintes nouvelles aux contraintes déjà existantes.

C’est une raison majeure de l’échec dans la mise en place d’une réforme alimentaire ou d’un projet de traitement naturel à long terme. Les contraintes suscitent à terme une forme de résistance.

La naturopathie aurait tout intérêt à devenir enthousiasmante et ludique. Donner envie est préférable à contraindre. Donner envie, c’est parler avec la personne, négocier, faire une proposition et lui demander comment elle la ressent, si elle se sent prête, disposée et capable de modifier quelque chose de sa vie ou de ses repas. 

De plus les propositions gagnent à être simples: une marche à la fois, même petite, c’est toujours une progression. Les petits pas sont plus simple à franchir que les grandes enjambées, et le résultat plus vite obtenu. Ce qui produit une satisfaction et l’envie de continuer. 

A contrario imaginons une personne pour qui le changement proposé est compliqué, prise de tête, trop contraignant : d’une part elle  le fera sans plaisir et donc sans vraie récompense, et d’autre part si la barre est trop élevée il y a de fortes probabilités qu’elle abandonne, déçue d'elle-même, dévalorisée, ou déçue de la naturopathie.

C'est pourquoi il faut que les changements se fassent progressivement !

et j'ai moi-même vécu ce type d'expérience :

"J'ai mis une bonne année à me sevrer du lait ! J'avais voulu le faire radicalement mais le goût me convenant pas je n'avais pas réussi à me "sevrer". Je savais pourtant que le lait me faisait du mal mais difficile de changer 40 ans d'habitudes et de goût surtout !

J'ai donc procédé par étape introduisant doucement de la boisson végétale dans ma tasse de lait et augmentant les doses pour finalement petit à petit abandonner complètement le lait de vache ! J'ai aussi testé des boissons végétales pour trouver mes propres goûts car la nourriture même si elle est intimement liée à notre santé, reste néanmoins une immense source de plaisir  et qui peut se nourrir de mets qu'il n'affectionnent pas ? Ca durera quelques jours voir quelques semaines pour finir par tout abandonner !"

Respecter le pas-à-pas de la personne, la motiver sans la contraindre, fait partie de la communication positive envers la pesonne qui vient vous demander conseil. C’est lui redonner un peu de son propre pouvoir sur lui-même. Ce qui au final est un des objectifs de la naturopathie et c'est de cette façon que j'éxerce.

Donc soyez patient avec vous même, prenez le temps de trouver ce qui vous va ! Ne culpabilisez pas si vous n'arrivez pas encore à changer certaines choses, ça viendra petit à petit et au fil du temps vous y arriverez !

Petit à petit vous modifierez votre façon de faire vos courses, vous changerez votre batterie de cuisine pour des matérieux plus sains, petit à petit vous mangerez plus sainement et c'est ainsi qu' une marche à la fois vous grimperez vers une santé meilleure.

Allez vers un naturopathe est une démarche personnelle et c'est déjà la première marche du changement, ça veut dire que vous êtes sensibilisée au besoin de changer des choses dans votre vie, et c'est déjà un grands pas  !